Mères décorées de la Croix d’argent

La Croix du Souvenir (souvent appelée la Croix d’argent) a été initialement approuvée le 1er décembre 1919. Elle était décernée comme le souvenir de la perte personnelle des mères et des veuves des soldats et marins canadiens morts au champ d'honneur pour leur pays.

Aujourd’hui, chaque année, parmi les nominations faites par les directions provinciales de la Légion et des particuliers, la Légion choisit la Mère nationale de la Croix d’argent pour représenter les mères du Canada à la cérémonie du jour du Souvenir qui se tient le 11 novembre, à Ottawa. Elle y dépose alors une couronne au pied du Monument commémoratif de guerre du Canada au nom de toutes les mères qui ont perdu un enfant ayant servi dans les forces militaires pour leur pays. Son mandat, qui commence le 1er novembre, est d’une durée d’un an, période durant laquelle elle est appelée à accomplir d’autres fonctions officielles.

Mère nationale de la Croix d’argent 2017 – Mme Diana Abel

Le seul fils de Mme Abel, le caporal Michael David Abel, est mort le 3 mai 1993 alors qu’il servait à Belet Huen, en Somalie, dans le cadre de l’Opération Deliverance. Cette opération faisait partie d’une mission de maintien de la paix des Nations Unies, déployée au début de la guerre civile en Somalie.

À titre de Mère nationale de la Croix d’argent, Mme Abel sera appelée, le 11 novembre 2017, au nom de toutes les mères canadiennes qui ont perdu un fils ou une fille lors d’opérations militaires ou dans l’exercice de ses fonctions normales, à déposer une couronne au pied du Monument commémoratif de guerre du Canada. Elle verra aussi au cours de l’année à s’acquitter de d’autres fonctions rendant hommage aux disparus de tous les conflits.

Diana Abel SCM

Biographie

Mme Diana Abel

Native d’Ottawa, Mme Diana Abel est devenue, alors qu’elle demeurait dans l'Ouest canadien, une ardente bénévole et entrepreneure. Ayant vécu dans plusieurs villes de la Colombie-Britannique, elle réside maintenant à Brampton, en Ontario, où elle s’implique comme bénévole et membre du conseil d'administration d'une organisation locale à but non lucratif appelée Perpetual Bazaar, soit un magasin de consignation vendant des objets fabriqués par des aînés de la région.

Au cours des années antérieures, Diana a travaillé auprès de l'église catholique locale de Comox en Colombie-Britannique, et servi au sein de la Catholic Women’s League. Elle a également dirigé des entreprises de couture et d'artisanat, et supervisé de grands salons d'artisanat à Sidney, en Colombie-Britannique.

Diana a déménagé à Brampton, en Ontario, afin de se rapprocher de sa fille Laura et de ses trois petits-enfants, avec qui elle passe beaucoup de temps à visiter et à voyager. Son mari David C. Abel est décédé en 2005 après avoir élevé leurs deux enfants ensemble. Ce dernier a servi 12 ans dans l'Aviation royale du Canada, pour ensuite devenir enseignant et plus tard se joindre au ministère de l'Éducation de la Colombie-Britannique.

Avec son père, son mari et son fils qui ont tous servi au sein des forces armées, et ses deux petits-fils qui sont membres actuels et passés d’escadrons de cadets, on peut dire que le service militaire compte pour beaucoup au sein de la famille de Mme Abel.

Suite au décès de son fils Michael, Diana a à maintes reprises pris part à des cérémonies de dépôt de couronnes, et ce, tant à Sidney (C.-B.) qu’à Brampton. Mme Abel est membre de la filiale no 609 de la Légion à Bramalea (Ont.).

Biographie

Le Caporal Michael David Abel

Le Caporal Abel était fantassin et membre du Régiment aéroporté du Canada basé à la BFC Petawawa, en Ontario.

Né le 10 décembre 1965 à Comox, en Colombie-Britannique, Michael s'est joint aux Forces armées canadiennes à Vancouver en 1985. Il avait précédemment commencé comme cadet de l'Air, pour se joindre ensuite aux forces de réserve de l'Armée de terre. Plus tard, à sa graduation de l’instruction de base à la BFC Gagetown, au Nouveau-Brunswick, Michael avait été nommé le meilleur candidat de sa classe.

Le Caporal Abel est décédé le 3 mai 1993 lors de l'opération Deliverance à Belet Huen, en Somalie. Hautement respecté par ses frères d’armes, ces derniers ont choisi de l'honorer en nommant une « Zone de saut Abel » à l’aéroport de Gjoa Haven, situé sur l'île King William au Nunavut. En 1993, ils ont également nommé leur base en Bosnie, la « Base Abel ».

Dans la vie, Michael avait une passion pour la réparation automobile, les motocyclettes, les voyages et la famille. Michael a effectué son dernier saut lorsque ses cendres ont été dispersées à partir d'un avion survolant le Forbidden Plateau de Comox, en Colombie-Britannique. Ce geste important et on ne peut plus symbolique a été posé par le 407e Escadron de la BFC Comox, soit l’escadron au sein duquel son père avait servi.

Un arbre et une plaque commémorative au nom de Michael se retrouvent au Cimetière militaire national du Canada, qu’abrite le cimetière Beechwood à Ottawa.

 

Anciennes récipiendaires

Chaque année, les directions provinciales de la Légion et le public soumettent leurs suggestions de candidates pour nomination au titre de Mère nationale de la Croix d’argent. La liste de candidates est examinée par un comité de sélection de la Direction nationale, suite à quoi une mère est choisie pour l’année débutant le 1er novembre.

Anciennes récipiendaires