Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

Le Bureau d’entraide de la Légion vient en aide aux vétérans – Une histoire vécue

nov. 5 2015
En mars 2015, la Légion a reçu un courriel du fils d’un vétéran. Henry Gartley écrivait tout simplement pour remercier la Légion d’être venue en aide à son père, M. Hazen Gartley, et pour nous en dire davantage sur le vétéran à qui nous avions apporté notre aide. Avec la permission de la famille Gartley, nous sommes heureux de vous faire part de son récit.
Hazen and Henry

Hazen et son frère jumeau Henry

Hazen Ernest Gartley est originaire de Watson Settlement, un petit village situé au Nouveau-Brunswick. Après avoir reçu leur avis de convocation pour aller se battre durant la Seconde Guerre mondiale, Hazen et son frère jumeau Henry suivirent leur formation de base, comme tous les jeunes hommes étaient d’ailleurs requis de faire à cette époque.

Army Buddies

Hazen avec ses frères d’armes

Durant la Seconde Guerre mondialeHazen fut appelé à servir honorablement dans la force active comme chauffeur mécanicien; on le retrouva ainsi, durant la période 1941 – 1945, en Angleterre, en France, en Belgique et en Allemagne. Or, un heureux concours de circonstances lui fit rencontrer en Angleterre sa magnifique épouse Irene, alors qu’il y était en service. Et comme c’était souvent le cas des épouses de guerre, Irene précéda Hazen pour le retour au Canada. Hazen revint au pays un peu plus tard pour s’établir à Watson Settlement avec en poche 700 $, qu’il avait su épargner de sa solde militaire. Qu’importe, Hazen et Irene, tous deux issus d’origines modestes, connaissaient le dur labeur, et savaient épargner et dépenser de façon calculée. Avec leur 700 $, ils s’achetèrent une maison, une vache qu’Irene appela Veronica, et deux cochons dont les noms ont été oubliés au fil des années. C’est à partir de ces modestes débuts que Hazen et Irene fondèrent ensemble une formidable famille.

Hazen and Irene

Hazen et Irene Gartley, en 1945

House

La toute première maison de Hazen et Irene, payée à même les épargnes de Hazen sur sa solde de l’armée

Or, depuis sa libération des forces armées jusqu’à l’an dernier, Hazen ne savait tout simplement pas qu’il pouvait avoir droit à des soins et à des prestations suite à son service pour le Canada. En effet, Hazen, qui a déménagé aux États-Unis en 1958 – et qui a depuis été naturalisé citoyen américain -, vit maintenant à Houlton, au Maine, un village frontalier tout près du Nouveau-Brunswick. On tenait pour acquis dans sa famille qu’il n’était pas admissible à des avantages. Il aura fallu toutefois l’intervention de ses neveux, Andrew et Louise Bell, qui étaient tous deux d’avis que leur « oncle Hazen » se devait de recevoir quelque chose pour son service durant la Seconde Guerre mondiale, pour que la famille regarde de plus près de quoi il en retournait. Andrew et Louise contactèrent par la suite leur direction provinciale de la Légion d’où le dossier de leur oncle vétéran fut transféré à la Direction nationale.

Suite à l’examen du dossier de Hazen, et des circonstances entourant sa situation, l’agente d’entraide Roseanna Mandy, du Bureau d’entraide de la Direction nationale, entra en contact avec le fils de Hazen, Henry, pour le guider, étape par étape, dans le processus de demande de prestations auprès d’Anciens Combattants Canada. Henry, dans un courriel à la Légion, nous a fait part qu’il n’y serait pas arrivé sans l’aide du Bureau d’entraide.

En mars 2015, Hazen et sa famille recevaient une lettre de la Légion, porteuse de bonnes nouvelles. Et comme nous l’a raconté son fils dans un courriel :

Hazens Good News

Hazen en train de lire la lettre de la Légion lui annonçant la bonne nouvelle 

 

« Nous n’aurions jamais cru que mon père pouvait recevoir une indemnité d’invalidité mensuelle. Il est tout simplement resté stupéfait à la lecture de la lettre que je venais de lui remettre, mais il en fut très reconnaissant et afficha fièrement le coquelicot autocollant qui accompagnait la lettre. Je pense qu’il a lu et relu la lettre une dizaine de fois, comme s’il n’en croyait pas encore ses yeux!
Mon père savait ce que vivre pauvrement voulait dire, et c’est modestement toute sa vie durant qu’il vécut afin d’épargner. Ces montants supplémentaires qu’il recevra dorénavant lui seront très utiles… il ne finit plus d’en parler!
Je viens partager tout cela pour que vous puissiez concrètement réaliser l’impact que vous avez eu sur cette personne qui est mon père, et à qui vous êtes venus en aide et que vous avez rendu heureux. Cette allocation va bien au-delà du montant d’argent qui y est rattaché; il y va de la reconnaissance et du sourire que vous avez accroché au visage d’un vieil homme en ce jour maussade du mois de mars. Il n’en finit plus de croire que tout cela lui arrive!
Votre travail est vraiment apprécié. Merci encore à vous Roseanna et à l’équipe du Bureau d’entraide de la Légion… ce que vous avez accompli s’est révélé très important pour mon père. »

Hazen a célébré son 98e anniversaire de naissance le 12 août 2015. Bien sûr, nous avons été ravis d’avoir pu rendre ce vétéran heureux en lui apportant l’aide nécessaire à l’obtention des prestations qu’il méritait depuis longtemps. La Légion continue de venir en aide à tous les vétérans, y compris les militaires et membres de la GRC en service actif, et à leur famille, pour leur procurer les soins et avantages qu’ils méritent. Nos services sont gratuits et vous n’avez pas à être membre de la Légion pour y avoir droit.

 


Vous avez besoin d’aide?

Que vous soyez un vétéran à la retraite, un militaire ou membre de la GRC en service actif, ou un membre de leur famille, et que vous avez besoin d’aide, contactez un officier d’entraide de votre province respective ou de la Direction nationale. Nous sommes là pour vous aider.

Vous voulez nous faire part d’une histoire?

Si vous ou un membre de votre famille avez reçu une aide de la Légion, nous aimerions que vous nous en fassiez part! Prière de nous faire parvenir votre courriel et votre récit à servicebureau@legion.ca.

Vous voulez venir en aide aux vétérans?

Devenez membre de la Légion et faites toute la différence pour les vétérans et leur famille. Pas besoin d’être un vétéran pour vous joindre. En adhérant, vous aidez la Légion à faire en sorte que les vétérans reçoivent les soins et les avantages qu’ils méritent. Inscrivez-vous dès aujourd’hui à www.legion.ca/devenez_membre ou encore visitez votre filiale locale de la Légion.