Histoire des ChampionnatsTF_2017_41 Years_Brandon 2017

Les Championnats sont devenus un programme sportif pour jeunes reconnu internationalement.

Pourquoi la Légion appuie-t-elle l’athlétisme pour jeunes?

Le programme national d’athlétisme de la Légion pour jeunes est désormais reconnu comme l’un des meilleurs au pays. En fait, plusieurs de nos anciens participants ont connu du succès sur la scène internationale et olympique. Grâce au succès de ce programme, de nombreux jeunes ont appris des leçons en leadership, travaillé en équipe et acquis d’autres compétences nécessaires tant sur le terrain de sport qu’en dehors. Nous encourageons la valeur du travail d’équipe ainsi que de la communication auprès des diverses cultures que l’on retrouve partout au pays. C’est par le biais de son programme de sports, de programmes d’éducation pour les jeunes et d’autres initiatives jeunesse que la Légion donne son appui à la nouvelle génération et de fait même à l’avenir du Canada.

1950s – Tout a commencé par une filiale

L’intérêt de la Légion dans l’athlétisme date du début des années ’50. Dans ces premières années, sous la direction du regretté Bob Saunders, président, Hydro Ontario, et du regretté George Duthie, gestionnaire du département des sports, Exposition nationale canadienne, la filiale Hydro No 277, direction de l’Ontario, a joué un rôle clé quant à l’ancien Plan canadien d’entraînement olympique, parrainant une série de projets pour financer ce programme, y compris des rencontres de piste sur invitation mettant en vedette des athlètes hautement renommés. Le succès du programme était tel qu’il a incité la filiale à demander l’appui de la Légion à l’échelle du pays lors du Congrès national tenu à Vancouver en 1956, ce qui lui avait été accordé.

1957 – La Légion mène des cliniques pour athlètes et camps d’entraînement d’envergure nationale

La Légion fait son entrée sur la scène nationale d’athlétisme en 1957 alors qu’elle s’engage à financer le Plan canadien d’entraînement olympique. De 1957 à 1961, la Légion mène des cliniques nationales pour athlètes à Toronto, invitant chaque province à envoyer une équipe d’athlètes et entraîneurs sélectionnés. Durant ces quatre premières années, le programme est dirigé par les entraîneurs Franz Stampfl, Don Canham et Dave Rankin. Au cours de cette même période, plus de 700 athlètes et de nombreux entraîneurs ont participé à ces cliniques, chacune se terminant par des compétitions d’athlétisme au site de l’Exposition nationale canadienne.

En 1962, le gouvernement fédéral octroie à la Légion une subvention à l’appui de la première clinique nationale canadienne pour entraîneurs d’athlétisme à Guelph, en Ontario, appui qui a été fourni jusqu’en 1969. La clinique de 1962 était sous la direction de Geoffrey Dyson, ancien entraîneur national britannique de renommée internationale, avec la participation de John Disley, John Savidge, Denis Cullum, l’entraîneur français Jacques Bergougnous et neuf autres entraîneurs canadiens renommés.

De plus, on a offert plusieurs camps d’entraînement, quatre en été et trois en hiver, auxquels a participé un total de 475 jeunes athlètes.

À la fin de la clinique pour entraîneurs en 1962, Geoffrey Dyson acceptait le poste de coordonnateur du programme d’entraînement sportif de la Légion, pour une période de cinq ans. Durant son mandat, plus de 1 300 entraîneurs ont bénéficié de ce programme, en plus des 2 500 autres entraîneurs qui ont reçu de la formation lors de cliniques régionales et provinciales.

1963 – La Légion produit quelques-uns des premiers périodiques techniques d’athlétisme

Reconnaissant la nécessité de périodiques techniques canadiens concernant l’athlétisme, la Légion produit, en 1963, « Coaching Review » et « The Track and Field Annual ». Ce programme, rendu possible grâce à l’organisation et aux ressources uniques à la disposition de la Légion, de pair avec l’appui du gouvernement fédéral, appartient désormais à l’histoire. En effet, c’est en 1969 que la Direction de la condition physique et des sports amateurs du ministère de la Santé nationale et du Bien-être social, se basant sur les résultats de l’étude des politiques et directives concernant les subventions accordées en vertu de la Loi sur le conditionnement physique, déclare que l’appui financier fédéral ne serait désormais plus disponible.

1975 – La première compétition canadienne d’athlétisme a lieu

Dès lors et jusqu’en 1975, les programmes d’athlétisme existaient au niveau provincial seulement. En 1975, se tient une compétition pilote canadienne d’athlétisme à Waterloo, en Ontario. Celle-ci connaît tant de succès qu’en 1976, une seconde compétition nationale se déroule à Edmonton, en Alberta, qui est elle aussi réussie. Les deux camps sportifs pilotes démontrent qu’il y a un besoin et que les jeunes Canadiens bénéficient beaucoup de l’expérience.

1977 – La Légion subventionne l’athlétisme au niveau national

Dans le respect de l’engagement de la Légion envers les jeunes, des fonds sont alloués aux camps nationaux d’athlétisme à compter de 1977. On continue d’allouer des fonds dès la phase de planification des camps sportifs futurs, cinq ans à l’avance. Depuis 1977, la Légion a investi des millions de dollars dans les camps nationaux d’athlétisme afin d’offrir de l’entraînement et de la compétition au niveau national aux jeunes athlètes. Les camps sportifs offrent de plus à ces jeunes l’opportunité de côtoyer d’autres athlètes, entraîneurs et chaperons de partout au Canada.

En plus de l’engagement national, les filiales locales de la Légion, de concert avec leur direction provinciale, participent à l’appel d’offres pour accueillir cet évènement. L’endroit varie d’une année à l’autre, permettant l’exposition et l’expérience au plan national à chaque coin du pays. Voici la liste des villes d’accueil :

  • 1977 – Oromocto, N.-B.
  • 1978 – Peace Garden, Man.
  • 1979 – St. John’s, T.-N.-L.  
  • 1980 – Saskatoon, Sask.
  • 1981 – Hamilton, Ont.        
  • 1982 – Oromocto, N.-B.
  • 1983 – Ottawa, Ont.  
  • 1984 – Halifax, N.-É.
  • 1985 – Saskatoon, Sask. 
  • 1986 – Sudbury, Ont.
  • 1987 – Calgary, Alb.
  • 1988 – Québec, Qc
  • 1989 – Victoria, C.-B.  
  • 1990 – St. John’s, T.-N.-L.
  • 1991 – Toronto, Ont. 
  • 1992 – Calgary, Alb.
  • 1993 – Saskatoon, Sask. 
  • 1994 – Ottawa, Ont.
  • 1995 – Winnipeg, Man.
  • 1996 – Sherbrooke, Qc
  • 1997 – St. John’s, T.-N.-L.
  • 1998 – Prince George, C.-B.
  • 1999 – Sudbury, Ont.
  • 2000 – Calgary, Alb.
  • 2001 – Sherbrooke, Qc 
  • 2002 – Sherbrooke, Qc
  • 2003- Kitchener/Waterloo, Ont. 
  • 2004 – Sudbury, Ont.
  • 2005 – Edmonton, Alb.
  • 2006 – Burnaby, C.-B.
  • 2007 – Oromocto, N.-B.  
  • 2008 – Sherbrooke, Qc
  • 2009 – Sherbrooke, Qc 
  • 2010 – Ottawa, Ont.
  • 2011 – Ottawa, Ont.
  • 2012 – Charlottetown, Î.-P.-É.
  • 2013 – Langley, C.-B.
  • 2014 – Langley, C.-B.
  • 2015 – Sainte-Thérèse, Qc
  • 2016 – Sainte-Thérèse, Qc

1985 Programme étend ses services pour y inclure une certification des entraîneurs
En collaboration avec l'Association canadienne d'athlétisme et l'Association des entraîneurs du Canada, des entraîneurs et cliniciens qualifiés ont mené des cours et pris part à des cliniques.

1997 – Le Camp d’athlétisme de la Direction nationale change son nom
Le nom du camp sera dorénavant connu sous l’appellation de « Championnats nationaux d’athlétisme de la Légion »

Aujourd’hui – Les Championnats nationaux d’athlétisme de la Légion ont un rayonnement international
En 2010, les Championnats nationaux d’athlétisme pour jeunes de la Légion deviennent les championnats nationaux du Canada avec l’inclusion des catégories des jeunes et midget.

Championnats nationaux d’athlétisme pour jeunes (éd. 2016)
Bienvenue sur le site Web officiel des Championnats nationaux d’athlétisme pour jeunes de la Légion. Les championnats se tiendront du 5 au 7 août 2016, et seront accueillis par les municipalités de Ste-Thérèse et Blainville, au Québec.