Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

La Légion demande une recherche accrue sur l’usage du cannabis à des fins médicales

nov. 23 2016

L’honorable Kent Hehr, ministre des Anciens Combattants, a annoncé plus tôt hier les plans de son ministère d’abaisser de 10 à trois grammes de cannabis à des fins médicales, la limite quotidienne de consommation pouvant être remboursée aux vétérans, sauf dans des « circonstances exceptionnelles ». La nouvelle politique entrera en vigueur à compter de mai 2017. Le ministre Hehr a précisé que cette décision s’inscrivait en raison de la hausse du nombre de prescriptions, des coûts accrus qui y sont associés, et d’un manque de politique sur la prescription du cannabis à des fins médicales.[1]

Pourtant des questions persistent quant aux circonstances associées à l’augmentation du nombre de prescriptions et des coûts, et à savoir si ces augmentations pourraient être compensées par une importante diminution de d’autres médicaments qui traitent des problèmes de santé apparentés.

C’est pourquoi il nous faut plus de recherches pour mieux comprendre l’augmentation du nombre de prescriptions, l’efficacité des thérapies à base de cannabinoïdes, et toutes les implications financières du remboursement. De plus, la collectivité médicale se doit d’établir des politiques et des normes efficaces quant à la prescription du cannabis, et au traitement et au suivi des patients qui en font l’usage à des fins médicales, et, ce faisant, veiller aux soins et au bien-être des vétérans canadiens.

Plus tôt en novembre, la Légion faisait parvenir aux ministres de la Défense nationale et des Anciens Combattants une lettre pressant le gouvernement de poursuivre la recherche sur l’usage du cannabis à des fins médicales pour assurer un traitement sûr et efficace de nos vétérans. La Légion accueille favorablement l’intention d’Anciens Combattants Canada de revoir l’usage du cannabis à des fins médicales afin de s’assurer que la politique se fonde sur la plus récente recherche médicale et les meilleures pratiques. Cela dit, il ressort clairement dans la dernière annonce que la recherche doit être une priorité, afin d’assurer d’une part qu’une thérapie à base de cannabinoïdes est un traitement pouvant être administré en toute sécurité, et que ce dernier peut être prescrit correctement et dûment remboursé d’autre part. Les vétérans canadiens qui sont malades ou blessés, et qui ont besoin aujourd’hui de cannabis à des fins médicales ne peuvent être laissés à eux-mêmes et devoir composer avec des politiques arbitraires entourant l’usage du cannabis à des fins médicales.


 

[1] http://www.cbc.ca/news/politics/veterans-hehr-pot-policy-1.3861534