Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

Le pays rend hommage aux Mères de la Croix d’argent

oct. 27 2016
La Campagne du coquelicot 2016 de la Légion se met en branle le 28 octobre et des millions de Canadiens et de Canadiennes, partout au pays, arboreront le coquelicot pour honorer et commémorer le service des vétérans du Canada et les sacrifices qu’ils ont consentis. Alors que nous nous préparons à cette période de Souvenir, La Légion royale canadienne et tout le Canada tiennent à rendre un hommage particulier aux Mères de la Croix d’argent.
La Croix du souvenir (d’argent) a été initialement approuvée en 1919 comme symbole de perte et de sacrifices personnels de la part des mères et veuves des soldats et marins canadiens morts au champ d’honneur pour leur pays. Chaque année, une Mère nationale de la Croix d’argent est choisie pour représenter toutes les mères du Canada lors de la cérémonie nationale du jour du Souvenir qui se tient à Ottawa. La Mère de la Croix d’argent retenue est alors appelée à occuper le poste à compter du 1er novembre, et ce jusqu’au 31 octobre de l’année suivante.

Mme Sheila Anderson, de Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest, a occupé le poste de Mère nationale de la Croix d’argent (éd. 2015-2016) depuis le 1er novembre 2015. Mme Anderson et son mari James ont perdu leur fils aîné, le caporal Jordan Anderson, lors de l’explosion d’une bombe artisanale qui a tué six soldats canadiens en Afghanistan, en plus d’un interprète afghan, dans le district de Panjwaii, au sud-ouest de la ville de Kandahar, le 4 juillet 2007. Le caporal Anderson était l’aîné de quatre frères, dont Benjamin, Mathew, et Samuel.

La Mère de la Croix d’argent remplit un rôle honorifique et sacré, mais qui est à la fois très personnel et qui touche profondément tous les Canadiens et Canadiennes au moment où nous portons le deuil de tous ceux et celles qui sont tombés au combat pour notre pays. Une partie des fonctions de la Mère de la Croix d’argent, et c’est là une de ses premières tâches, consiste à déposer une couronne lors de la cérémonie nationale du jour du Souvenir au nom de toutes les mères qui ont perdu un enfant ayant servi dans les forces militaires pour leur pays. Suite à la cérémonie de l’an dernier, Mme Anderson a partagé ses pensées qui sont allées vers son fils alors qu’elle se tenait devant le Monument commémoratif de guerre du Canada, et comment elle s’est sentie réconfortée par la chaleur de l’accueil d’un pays reconnaissant lorsqu’elle a déposé la couronne au pied du monument. Pour reprendre ses paroles : « La douleur est toujours présente. Mais l’occasion qui m’est offerte de parler de Jordan, et de voir qu’on lui rend hommage, c’est là aussi quelque chose de beau et précieux. »

Alors que nous nous approchons du 1er novembre et de la fin de son terme à titre de Mère nationale de la Croix d’argent, nous tenons à remercier Mme Anderson pour le service et le courage démontrés dans son rôle de représentante de toutes les Mères de la Croix d’argent du Canada. Au nom de La Légion royale canadienne et du peuple canadien, nous sommes et demeurons à jamais reconnaissants du service et du sacrifice de son fils, le caporal Jordan Anderson, et de tous les vétérans canadiens disparus.

N’oublions jamais.

 

Pour en savoir davantage sur le fils de Mme Anderson, le caporal James Jordan Anderson

Le Caporal Jordan Anderson, cinq autres de ses confrères et un interprète afghan sont morts lorsque leur véhicule blindé a frappé une bombe artisanale au retour d’une patrouille au sud de Nakhonay dans le district de Panjwaii - à environ 20 km au sud-ouest de la ville de Kandahar -, le 4 juillet 2007, soit presque deux semaines avant le 26e anniversaire de naissance du caporal Anderson et seulement quelques semaines avant la fin de sa deuxième affectation de six mois en août 2007.

Le caporal Anderson faisait partie du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI), établi à Edmonton, en Alberta. Né en 1981 à Iqaluit, au Nunavut, il s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 2000 à Regina, en Saskatchewan.

Sa veuve Amanda, qu’il a épousée le 22 juillet 2005, s’est vue décernée en son nom, à titre posthume, un baccalauréat ès arts de l’Université du Manitoba, où il avait entrepris des études en ligne pendant son service à l’étranger. C’était la première fois depuis la guerre de Corée qu’un diplôme était décerné à titre posthume.

Le caporal Anderson a été affecté deux fois en Afghanistan. Suite à sa première mission en 2002, il a reçu la Médaille du service en Asie du Sud-ouest – Barrette Afghanistan (MSASO). En 2007, à titre posthume, le caporal Anderson a reçu l’Étoile de campagne générale – Asie du Sud-Ouest (ÉCG-ASO) et la Médaille du sacrifice.

En 2005, suite à un accident lors du cours de parachutisme, sa carrière avait presque dérapé lorsque deux de ses vertèbres ont été écrasées à la suite d’un saut. Ses docteurs ne lui donnaient apparemment que 2 % de chance de sauter encore et 10 % de chance de pouvoir demeurer dans l’infanterie. Mais il a refusé d’abandonner pour éventuellement retourner en service actif.

En 2007, le caporal Anderson arrivait à Kandahar pour sa seconde mission. Au moment de son décès il avait 25 ans et devenait le 66e soldat canadien à mourir au combat en Afghanistan. Il a eu droit à un service funèbre militaire et est inhumé au Cimetière militaire national du cimetière Beechwood à Ottawa.

 

Nomination de la Mère de la Croix d’argent

Les directions provinciales de la Légion et membres du public peuvent acheminer à la Direction nationale leurs candidatures pour la sélection de la Mère nationale de la Croix d’argent. Pour plus d’informations sur le dépôt d’une candidature, prière de contacter M. Danny Martin à dmartin@legion.ca.

La Mère de la Croix d’argent pour la période 2016-2017 sera annoncée le 1er novembre 2016.