Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

Un vétéran des temps modernes et son apport positif à la Légion

févr. 23 2016

SupportAllVeterans_FR
La Légion royale canadienne a été mise sur pied par des vétérans et pour des vétérans. Nous constituons une organisation bâtie sur la force de nos membres et c’est grâce à eux si nous sommes en mesure d’apporter le soutien nécessaire aux vétérans et à leur famille. Or, on entend parfois dire que la Légion ne correspond plus à la réalité, qu’elle ne répond plus aux besoins des vétérans des temps modernes. Mais un instant! N’est-ce pas là leur Légion! Ils ont pourtant le pouvoir d’intervenir et de changer les choses… et d’incarner le changement qu’ils souhaitent voir.

On retrouve parmi nous des vétérans des temps modernes qui, chaque jour, au sein de la Légion, changent les choses et contribuent à façonner notre avenir. Nous aimerions aujourd’hui partager avec vous un message de l’un de ces membres.

Craig Hood sert au sein des Forces armées canadiennes depuis 1990 et est, depuis trois ans, un membre de la Légion. Depuis qu’il s’st joint à la Légion, Craig s’est révélé un enthousiaste et ardent partisan de notre cause. Que ce soit à sa filiale, dans les médias sociaux, ou encore dans son travail de sensibilisation auprès des vétérans, Craig valorise chez les jeunes vétérans le potentiel de la Légion et les encourage à participer au changement.

Tout récemment, Craig a partagé le message qui suit sur sa page Facebook, un message que nous aimerions contribuer à disséminer à un plus grand auditoire de vétérans. Nous désirons remercier Craig et d’autres qui, tout comme lui, travaillent à faire en sorte que la Légion poursuive son travail d’aide auprès de tous les vétérans.


 

Quelques-uns d’entre vous êtes au fait que je milite depuis trois ans auprès des vétérans pour qu’ils se joignent à La Légion royale canadienne. Ce faisant, j’ai rencontré des gens extraordinaires et j’ai été rassuré de voir plusieurs vétérans des temps modernes assumer des rôles de leadership au sein de la Légion, et d’autres prêts à se joindre et à en relever les défis.

Pourquoi est-ce si important pour moi? C’est vraiment très simple. La Légion est la plus grande organisation de vétérans avec une adhésion juste sous la barre des 300 000 membres, dont 80 % sont des vétérans et les membres de leur famille, et 20 % des Canadiens et Canadiennes qui veulent venir en aide aux vétérans. L’an dernier, la Légion est venu en aide aux vétérans en versant 16 M $ des fonds du coquelicot directement dans les poches des vétérans. De plus, chaque année, ce sont des centaines de vétérans qui ont recours aux agents d’entraide de la Légion pour les aider à compléter leur demande auprès d’Anciens Combattants Canada. La Légion abat un énorme travail pour les vétérans; mais il y a un hic! La Légion n’est pas du genre à « se péter les bretelles ». Chaque jour, la Légion poursuit tranquillement et résolument son chemin pour venir en aide aux vétérans… et même malgré le fait que des vétérans se plaignent à son endroit. Vous voulez porter plainte de l’implication de la Légion dans le dossier de la Nouvelle Charte des anciens combattants?!? Bien sûr. Mais n’oubliez pas au passage de partager le blâme entre tous les intervenants. Mais avant de faire, posez-vous cette question. Pensez-vous sincèrement que la Charte a été mise sur pied avec l’intention de nuire à qui que ce soit? Pourquoi s’avérait-elle nécessaire si la Loi sur les pensions était si formidable?

Vous dites que la Légion se fait mourante du fait qu’on compte moins de membres que voilà 20 ans et que quelques filiales ont dû fermer? Il y avait 1,75 million de vétérans au Canada suite à la guerre de Corée. Or, aujourd’hui, on ne compte que 700 000 vétérans au Canada, et force est d’admettre que ce chiffre n’ira pas en s’accroissant de si tôt. Il est donc logique qu’une réduction de l’adhésion de la Légion s’est ensuivie.

Est-ce que les anciens combattants de la guerre de Corée et de la guerre froide ont été maltraités par la Légion? Non. Les vétérans ont traité les vétérans de façon inadéquate. Nous l’avons toujours fait. Notre génération est peut être celle qui regroupera toutes les formes de service, en temps de guerre comme en temps de paix.

Vous pouvez peut-être maintenant vous demander si Craig ne s’est pas tapé une bonne bouteille trouvée dans son sous-sol. N’ayez crainte, je bois à peine. Si je vous écris aujourd’hui, c’est que je constate que la Légion fait des efforts extraordinaires pour rejoindre tous les vétérans. J’ai passé en revue tout ce travail accompli au fil des années et bien que certains ne seront pas du même avis (il n’y a pas de mal à se tromper!), cela prendrait selon moi des décennies pour reconstruire tout ce que la Légion a à offrir. Or, je ne pourrais permettre que mes camarades puissent souffrir dans le but de reconstruire quelque chose, alors que tout ce qu’il faut, c’est un peu d’effort de notre part.

En résumé, ce que je demande à tous mes frères et sœurs, vétérans ou encore en service, c’est de s’armer d’une grande confiance en l’avenir. Joignez-vous à nous et faites en sorte que la Légion perdure et vienne en aide non seulement aux vétérans d’hier et d’aujourd’hui, mais aussi à tous ceux qui suivront.

Nous devons tous espérer que cela nous arrive. L’histoire en témoigne.

- Craig Hood

 


BIOGRAPHIE : Craig Hood, CD

En 1990, Craig Hood, alors âgé de 16 ans, se joint aux Forces armées canadiennes en tant que réserviste au sein du Queen’s Own Rifles of Canada, où il est appelé à servir comme parachutiste. En 1994, l’unité de Craig est transférée au 2e Bataillon du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI) de la Force régulière. Durant son service avec le 2 PPCLI, Craig est affecté en Bosnie où il fait partie en 1997 du Roto 0 dans le cadre de l’Opération PALLADIUM. Il revient ensuite dans la Force de réserve où il atteint le grade de sergent. Durant son service dans la Réserve, Craig a participé à l’Opération NANOOK à Resolute Bay et à l’Opération CADENCE pour les sommets du G8 et du G20, il a par la suite servi dans l’Arctique comme instructeur auprès des Rangers canadiens, et comme commandant en second de l’Équipe de liaison et de mentorat professionnel (ELMO) dans le cadre de la Force opérationnelle en Afghanistan 3-08. Craig est toujours membre de la Force de réserve; dans sa 26e année de service, il est présentement commandant en second du peloton de reconnaissance du Queen’s Own Rifles of Canada.

En 2014, Craig se joint à la filiale no 322 de La Légion royale canadienne, sise à Ajax, en Ontario. Dans sa 3e année comme légionnaire, il perçoit la Légion comme une organisation qui a vraiment la capacité de soutenir les vétérans. Craig s’est engagé à promouvoir La Légion royale canadienne auprès des plus jeunes vétérans afin que l’organisation puisse survivre et prospérer pour les générations à venir. Et une des façons par lesquelles Craig accomplit son objectif est sa page Facebook Veterans for a Strong Royal Canadian Legion.

Craig est aussi le fondateur du 32 Combat Brigade Group Veterans Well-Being Network qui s’étend à la grandeur du pays et qui offre un soutien entre pairs et des aiguillages vers les services de la Légion. En 1995, Craig s’est vu décerner la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants pour son travail de sensibilisation auprès des vétérans.

Dans sa vie civile, Craig consacre son temps libre avec sa conjointe Cheryl et ses belles-filles Danielle et Julia, ainsi que leur chat Storm et leur chien Recce. Il est aussi consultant en systèmes de chauffage, ventilation et climatisation, et d’hydronique pour la compagnie Belyea Bros Ltd de Toronto, en Ontario. Craig compte parmi ses hobbys la chasse et la pêche; en hiver, il s’adonne à la construction de modèles réduits.