Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

La Légion vient en aide aux vétérans du Commonwealth de la région des Caraïbes

avr. 7 2015

OTTAWA (Ont.) 7 avril 2015 – À titre de membre de la Royal Commonwealth Ex-Services League (RCEL), La Légion royale canadienne apporte son soutien aux vétérans ainsi qu’aux anciens militaires des pays et anciens pays membres du Commonwealth.

« Les dons que la Légion octroie aux vétérans RCEL de la région des Caraïbes font une différence. Je me réjouis de voir nos membres donner si généreusement chaque année au RCEL, contribuant ainsi au soutien des vétérans des pays membres du Commonwealth des Caraïbes », de dire le président national de La Légion royale canadienne, M. Tom Eagles.

La RCEL a été créée en 1921 sous l’appellation de British Empire Service League et, en 1958, est devenue la British Commonwealth Ex-Services League (BCEL) (« Ligue des anciens des armées du Commonwealth britannique ». En 2002, on raya de son nom le qualificatif « British », pour le remplacer, dès l’année suivante en 2003, par « Royal ».

La RCEL est un collectif de 56 organisations d’anciens militaires, de 47 pays et anciens pays membres du Commonwealth, qui œuvrent à promouvoir le bien-être des vétérans du Commonwealth et de leur famille, tout en les aidant à rencontrer eux-mêmes leurs propres objectifs de bienfaisance.

En 1966, La Légion royale canadienne s’est engagée envers la RCEL à coordonner et à venir en aide aux organisations membres situées dans la région des Caraïbes. Après avoir pris cet engagement, et à partir de dons recueillis auprès des filiales de la Légion, le Fonds d’assistance RCEL devait voir le jour.

Le Fonds est administré par le Comité RCEL de La Légion royale canadienne et vient en aide aux vétérans de 16 pays des Caraïbes. Ainsi, en 2015, la Légion viendra en aide à environ 110 anciens combattants démunis et à 110 veuves d’anciens combattants. Chaque ancien combattant reçoit une subvention de 1 080 $ CA, et chaque veuve, une subvention de 540 $ CA.

Les fonds peuvent aussi être utilisés pour consentir des subventions à des fins médicales ou d’entraide administrative, et offrir un logement adéquat à ceux ou celles dans le besoin, des ressources ou du matériel pour aider les campagnes du coquelicot au niveau local, et un soutien aux organisations dans l’administration des affaires liées à leurs anciens combattants. On voit aussi à la collecte de lunettes, de vêtements et d’équipements médicaux excédentaires, pour les faire parvenir à ceux et celles qui sont dans le besoin.

La fréquence des tempêtes tropicales, des ouragans et de catastrophes naturelles, telles que les éruptions volcaniques, et toute la dévastation qui s’ensuit, amène aussi l’octroi de fonds d’urgence pour venir en aide aux anciens combattants. Les fonds alloués au cours des plus récentes années se chiffrent à environ 300 000 $ par année.

La Légion travaille aussi en collaboration avec l’Agence internationale de développement international, les Forces armées canadiennes, l’Armée du Salut, et d’autres agences, pour acheminer des services aux anciens combattants des Caraïbes, et milite en leur faveur en faisant appel aux gouvernements locaux et national.

- 30 -

Pour plus d’informations, veuillez contacter M. Bruce Poulin à la Direction nationale, au (613) 591‑3335 (p. 241) ou au (613) 292‑8760, ou encore à bruce.poulin@legion.ca.