Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

La Réunion Tournés vers l’Avenir

févr. 23 2015
Notes d’allocution Président national M. Tom Eagles

Notes d’allocution Président national M. Tom Eagles
À l’occasion de la réunion Tournés vers l’Avenir tenue à la Legion House 20 février 2015

Camarades, je vous souhaite la bienvenue à notre première réunion de l’initiative Tournés vers l’Avenir depuis que j’exerce les tâches et responsabilités à titre de président national. Comme beaucoup d’entre vous le savez, ces derniers mois ont été tout particulièrement occupés, avec, entre autres, une réunion du CEN en septembre dernier, une réunion du Comité du budget en novembre, ainsi que bien d’autres réunions par téléconférence. Or, nos discussions lors de ces réunions et téléconférences ont porté principalement sur deux enjeux, soit (1) l’adhésion, et (2) la situation financière.

Aujourd’hui, ce que nous aimerions vraiment discuter avec vous concerne l’avenir de la Légion, et ce qui est surtout ma préoccupation première, soit le financement par le déficit.

Vous êtes en mesure de savoir que nous nous sommes vus confier un mandat très clair par nos délégués lors du 45e Congrès national tenu l’été dernier. Il ne doit plus y avoir de financement additionnel tant et aussi longtemps que nous n’aurons pas procédé à un examen approfondi de nos dépenses.

Lorsque je suis devenu votre président, je vous ai fait part de mon plan d’action en six points, avec une attention toute particulière portée sur la santé financière et les niveaux d’adhésion de la Légion.

Donc, les discussions d’aujourd’hui porteront surtoutsur mon but ultime de quitter mon poste de la Légion en 2016 avec un budget équilibré.

Malgré mon contentement suite aux propositions visant à réduire notre déficit annuel, je ne serai pas satisfait tant que nous n’aurons pas atteint un budget équilibré. De plus, il a été clairement établi lors de la réunion du Comité du budget que la Légion ne pouvait plus, dans un contexte d’adhésion dont le nombre de membres ne cesse de décliner, continuer à maintenir son niveau d’activité actuel et son approche habituelle de financement par le déficit.

Donc mon but, et j’ose espérer que vous allez tous m’aider à l’atteindre, est d’adopter mon plan de réduction du déficit et d’atteindre un budget équilibré en 2016.

Les changements que nous aborderons aujourd’hui reflètent les propositions qui ont étés faites par nos divers comités, ainsi que par le Comité du budget. Bien que ces propositions constituent une première étape importante en vue de réduire notre financement par déficit budgétaire, beaucoup reste encore à accomplir. Cela veut dire que dorénavant toute tentative visant à soutirer plus de revenus et à augmenter le déficit sera perçu avec un certain scepticisme. Je dis cela parce que nous savons que le financement par voie de déficit budgétaire n’est plus viable.

 

LEGION HOUSE / DIRECTION NATIONALE

Voici quelques mesures entreprises pour le court terme :

  • Nous avons réduit le nombre d’employés à la direction nationale;
  • Nous avons réduit le nombre de membres des comités et la fréquence des réunions de comité à une par année;
  • Nous faisons un plus grand usage des téléconférences au lieu de rencontres en face-à-face, ce qui a permis d’améliorer les communications, tant sur le plan du contenu que de leur fréquence;
  • Nous sommes à considérer d’autres sources de financement, incluant entre autres des possibilités de commandite et la création d’une Fondation du Souvenir. Ces sources financement viendront atténuer notre dépendance envers une adhésion fondée sur le nombre d’adhérents.

Je crois que ces changements s’avéraient nécessaires pour en arriver à un juste équilibre entre les efficacités promises à nos délégués légionnaires et le besoin de retenir quelques-unes des compétences professionnelles nécessaires au niveau de la direction nationale.

 

PROGRAMMES (COMITÉS)

En ce qui a trait aux programmes, nous avons convenu de les subdiviser en deux volets : (1) les comités, et (2) les programmes. Vous savez que nous avons déjà apporté d’importants changements dans la composition des comités dans le but de réaliser quelques économies, mais tout en veillant à accroître l’efficacité de ces mêmes comités.

 

PROGRAMMES

Attaquons-nous maintenant à ce qui est peut-être la tâche la plus difficile – les programmes!

Lorsque notre président des débats invitera chacun des présidents de comité à venir et à présenter leur budget respectif, je vous inviterais tous à tenir compte des critères que j’ai énoncés lors du Congrès national. Plus précisément :

  • Les programmes nationaux doivent être économiquement rentables;
  • Les programmes nationaux doivent être d’envergure nationale;
  • Les programmes nationaux doivent contribuer aux intérêts de l’ensemble de la Légion;
  • Les programmes, tant des niveaux de la filiale, de la province ou à l’échelle nationale, doivent influer sur l’adhésion. Si aucun impact ne se fait sentir sur l’adhésion, le programme devra alors être examiné;
  • Les filiales qui ont un programme d’activités dynamiques connaissent une plus forte adhésion.

 

Qu’avons-nous accompli jusqu’ici? Au départ, notre examen a produit quelques économies, surtout émanant des coupures liées aux dépenses de fonctionnement de la Legion House et d’un budget presqu’équilibré. Mais il nous faut encore faire mieux, nous DEVONS faire mieux, et j’espère que nous serons tous d’accord sur ce point, et que nous pourrons aller de l’avant avec l’objectif de devenir financièrement autonome. Je le répète, cela ne se réalisera que par la camaraderie et un effort d’équipe, ainsi que par le consensus et l’uniformité du message.