Nouvelles de la Légion

Soyez au fait des nouvelles de la Légion, en lisant les plus récents communiqués et articles issus de la Direction nationale de La Légion royale canadienne.

 

La Légion exige du gouvernement d’être transparent quant aux coûts des activités commémoratives

janv. 17 2014

Le gouvernement canadien a annoncé lundi qu’il planifie commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 75e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale, et ce, sur une période s’étendant de 2014 à 2020. Des activités de sensibilisation, des événements, des cérémonies et des projets commémoratifs durables sont à être planifiés pour célébrer et souligner des événements marquants. Les activités sont financées et organisées par Patrimoine canadien, avec la participation des Forces armées canadiennes et son apport en équipement et en personnel. En tant que gardienne du Souvenir, la Légion comprend très bien l’importance de célébrer notre histoire militaire et de veiller à ce que les Canadiens et les Canadiennes honorent et commémorent ces braves hommes et femmes qui se sont battus pour le Canada et qui ont été au service de notre pays. Mais dans la conjoncture actuelle où de grands besoins se font sentir au sein de notre communauté de vétérans, et où des critiques se font entendre à l’effet que notre gouvernement ne s’acquitte pas des obligations qu’il a de veiller à leur bien-être… on se DOIT d’établir un équilibre entre l’ampleur des activités commémoratives à venir et l’impact que leurs coûts auront sur les soins à apporter aujourd’hui à nos vétérans.

Il ne fait aucun doute que les coûts de participation liés à la gamme d’activités entourant la commémoration des deux grandes guerres mondiales seront importants. Ainsi, en 2012 seulement, le gouvernement a dépensé quelque 20 M $ pour commémorer la Guerre de 1812. Combien affectera-t-on aux commémorations entourant les deux grandes guerres mondiales?

Le ministre d’Anciens Combattants Canada Julian Fantino parlait devant des reporters et des vétérans plus tôt le 13 janvier lors de l’événement lié à l’annonce. Lorsque la question lui fût posée à savoir si le budget et les opérations de la Défense risquaient d’être compromis par l’ampleur des commémorations à venir, le ministre Fantino a fait savoir que les membres des Forces armées canadiennes pouvaient très bien faire partie d’événements d’intérêt national, tout en continuant à veiller aux opérations quotidiennes… et de dire « Nos hommes et nos femmes en uniforme ‘peuvent marcher et mâcher de la gomme en même temps’, et nous du gouvernement sommes en mesure de soutenir les deux initiatives. » Or ces commentaires du ministre à l’effet que les militaires ‘peuvent marcher et mâcher de la gomme en même temps’ fait insulte aux actions du passé et aux efforts actuels des hommes et des femmes des Forces armées canadiennes et de la GRC. Le gouvernement doit être transparent et présenter le coût de ces activités commémoratives, et veiller à ce que leurs coûts soient équilibrés en tenant compte des besoins et des soins requis par tous les vétérans du Canada et leurs familles.