Archives des actualités

 

Être membre de la Légion

mai 28, 2021
Demandez à un membre de la Légion ce que signifie pour eux de faire partie d’un groupe qui se soucie profondément des vétérans, et vous entendrez des phrases telles que « une expérience très positive » ou « m’a sauvé la vie ». Vous entendrez également parler de plaisir et de camaraderie.

Demandez à un membre de la Légion ce que signifie pour eux de faire partie d’un groupe qui se soucie profondément des vétérans, et vous entendrez des phrases telles que « une expérience très positive » ou « m’a sauvé la vie ». Vous entendrez également parler de plaisir et de camaraderie.

Phyllis Bunn, photographe vétéran de l’Aviation royale canadienne

Phyllis Bunn, 96 ans, est devenue membre pour la première fois il y a plusieurs décennies à Acton, en Ontario, à la demande de son défunt mari. À l’aube de ses 97 ans, elle vit maintenant à Collingwood, Ontario et est toujours membre. Elle se souvient avec bonheur de ses années de bénévolat avec la Légion. « J’ai adoré », dit-elle.

En tant que photographe aérienne dans l’armée de l’air, Bunn photographiait les séances d’essais des pilotes : le tir des fusils, les bombes que l’on larguait. Ses photographies aideraient à déterminer si un pilote réussirait un examen. En tant que bénévole de la Légion, elle a accepté de partager certaines de ses expériences dans les écoles.

« Cela m’a amené à parler aux enfants, à essayer de leur expliquer la guerre », dit-elle. « J’ai adoré ces enfants. Ils s’asseyaient, je m’asseyais au milieu et ils me posaient des questions. »

Tout le monde est le bienvenu

Vous n’avez pas besoin d’être un vétéran militaire pour adhérer à la Légion et servir de multiples façons. Toute personne canadienne âgée d’au moins 18 ans est la bienvenue. Votre adhésion est en elle-même une forme importante de soutien, même si vous n’êtes pas en mesure de participer à des activités : elle aide à soutenir les programmes et à couvrir leurs coûts, ainsi qu’à soutenir les services et opérations de la Légion à travers le pays.

Si vous préférez faire du bénévolat ou vous impliquer, vous pouvez partager vos compétences et mettre vos idées en œuvre. Vous faites partie d’un réseau national de près d’un quart de million de personnes qui croient que le soutien de nos vétérans et de leurs familles, le renforcement de nos collectivités et la promotion du Souvenir sont essentiels pour être Canadiens et vivre dans une société libre.

Vous pouvez choisir de faire du bénévolat à l’échelle locale, provinciale ou même nationale, selon vos intérêts. Il y a toujours place à l’amélioration à tous les niveaux et les membres apportent de nouvelles idées. En revanche, l’adhésion apporte de nouvelles connexions sociales.

« Je comprends parce que je suis un ancien militaire ; pour la camaraderie, aussi », déclare-le vétéran de la police militaire de la Force aérienne, Keith Hood. Son travail l’a amené à servir au Canada, à Chypre et aux Bermudes. Il a récemment renouvelé son adhésion pour cinq années supplémentaires à sa filiale de Calgary, Alberta.

Selon Nick Pilipchuk, maintenant âgé de 91 ans, les nouveaux vétérans au Canada « devraient tous se joindre à la Légion, car c’est une bonne organisation », dit-il. Ancien combattant de la guerre de Corée, il est toujours bénévole à Callander, en Ontario, et déposera une couronne lors d’une prochaine cérémonie du Souvenir.

En tant que navigateur de la Force aérienne basé à Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard, Pilipchuk s’est joint à la Légion lorsqu’il a pris sa retraite des Forces. Son rôle de bénévole incluait la supervision des activités sportives de la Légion dans sa filiale, y compris des jeux comme le cribbage et les fléchettes. Il aime toujours l’esprit de la camaraderie à la Légion, de s’y rendre et de parler avec les gens là-bas. « C’est comme être dans un salon, ils sont très sympathiques ! » dit-il en riant.

Opportunités dans votre région

Avec 1 380 filiales partout au pays, il y en a une tout près de chez vous, peu importe où vous habitez. Les filiales sont principalement gérées par des bénévoles : elles jouissent d’une grande indépendance et dépendent de la bonne volonté des membres de la communauté.

En vous impliquant, vous pouvez soutenir le travail de la filiale au niveau du fonctionnement, comme l’organisation d’événements et la préparation des repas, ou en établissant des relations individuelles avec les vétérans de la communauté. Ces derniers peuvent avoir besoin d’une visite ou d’un coup de main.

Craig Hood à un événement d’Opération VetBuild/ lors de son service en Afghanistan

Devenez un officier de service local et vous serez le premier contact pour un vétéran qui a besoin de compagnie, de fournitures d’urgence ou d’aide pour une blessure de stress opérationnel. Prenez part à la Campagne du coquelicot et distribuez des coquelicots ou préparez-les pour la distribution dans votre communauté au mois de novembre. Impliquez-vous dans les sports de la Légion et aidez les jeunes athlètes de votre communauté à participer aux Championnats nationaux d’athlétisme de la Légion, et plus encore.

Démarrez un nouveau projet et regardez-le évoluer. Craig Hood, membre de filiale, a fondé Operation VetBuild à Ajax, en Ontario, en 2019. Depuis lors, son idée de réunir des vétérans pour construire des modèles réduits dans un environnement positif s’est transformée en une initiative nationale offerte dans près de 25 endroits. Depuis la présentation de l’idée aux dirigeants de la Légion jusqu’à la mise en œuvre, « les choses ont évolué extrêmement rapidement », affirme-t-il. « Ce fut une expérience très positive pour moi de me joindre à une filiale. »

Hood est un vétéran qui a servi en Bosnie et en Afghanistan et qui demeure un réserviste actif de la Queen’s Own Rifles of Canada. Il a adhéré à sa filiale locale avec appréhension, après avoir vu un article dans les médias relatant une décision de la Légion avec laquelle il n’était pas d’accord. Il a décidé de s’impliquer, d’apporter des changements et d’encourager plus de vétérans à se joindre à la Légion.

« La Légion a été ouverte au changement et à l’évolution, j’en ai été très heureux », dit Hood. « Je suis fier d’avoir pu apporter des changements et fier de la façon dont la Légion nous a accueillis, moi et les autres membres. »

Servir à l’échelle provinciale

Faire partie d’une équipe de direction provinciale vous permet de jouer un rôle dans l’orientation de la Légion dans votre province ou territoire. Vous pourriez assister à un congrès provincial et discuter de résolutions visant à améliorer le travail de la Légion dans la province. Faire du bénévolat au niveau provincial peut apporter une profonde satisfaction. Vous pourriez vous impliquer dans des initiatives de soutien par les pairs ou superviser des programmes importants.

Dave Gordon est président du Programme provincial des vétérans sans abri de la direction de l’Ontario. Fils d’un vétéran, il a contribué à divers projets au fil des ans.

« Cela m’a donné l’occasion de servir nos vétérans et leurs familles et, espérons-le, d’améliorer leur vie d’une manière ou d’une autre », affirme-t-il.

En 2010, la direction de l’Ontario de la Légion a entamé un partenariat avec Anciens Combattants Canada pour venir en aide aux vétérans de la province qui sont en situation d’itinérance. Selon Gordon, les filiales de la Légion en Ontario et l’Auxiliaire féminin ont uni leurs forces pour recueillir des fonds, et l’on connaît la suite. Cette initiative est devenue un projet provincial majeur. En janvier 2021, le programme intitulé Leave the Streets Behind a aidé plus de 900 vétérans sans-abri — dont 92 femmes — dans 175 villes de l’Ontario.

L’itinérance chez les vétérans est l’un des principaux domaines d’action de la Légion dans son ensemble.

Une perspective nationale
Owen Parkhouse à un événement en honneur d’un membre de la Légion

Élu vice-président national en 2018, Owen Parkhouse, CD, a décidé de devenir membre de la Légion il y a près de 20 ans alors qu’il servait au Timor oriental en Asie du Sud-Est (maintenant connu sous le nom de Timor-Leste). Il avait commencé la lecture d’un exemplaire de la revue Légion, l’un des seuls matériels de lecture que lui et d’autres avaient à l’époque.

« Ayant été libéré de l’armée en raison d’un syndrome de stress post-traumatique grave, j’avais besoin de me trouver un but dans la vie, et la Légion m’a donné l’occasion d’aider mes collègues vétérans. Je crois que lorsque vous aidez les autres, vous vous aidez également vous-même », soutient-il, qualifiant sa connexion à la Légion de bouée de sauvetage.

Aujourd’hui, M. Parkhouse, membre de Morell, à l’Île-du-Prince-Édouard, fait régulièrement la promotion du Souvenir, contribue aux efforts de relations publiques et affirme qu’il utilise les compétences de leadership acquises dans l’armée dans son rôle de vice-président de la Légion. « La Légion améliore réellement le sort des vétérans d’un océan à l’autre. J’encourage davantage de vétérans à se joindre à la Légion et à faire partie de cette véritable famille », dit-il.

 Tous les membres peuvent contribuer au niveau national en partageant des idées, en aidant à revendiquer des droits ou en mettant en œuvre des programmes locaux qui pourraient avoir une portée nationale. Ils peuvent également se présenter à des postes de direction locaux et pourraient avoir la possibilité d’être élus à l’équipe de Direction nationale.

En plus de servir les vétérans, leurs familles et leurs communautés, les membres reçoivent régulièrement des mises à jour sur le travail et la défense des intérêts de la Légion, un exemplaire mensuel de la revue Légion, des tarifs spéciaux chez les détaillants à travers le pays et des prix spéciaux pour certains produits dans la Boutique en ligne du Coquelicot de la Légion.

Apprenez-en davantage sur ce que nous faisons.

Joignez-vous à nous. Devenez membre. Au plaisir de vous accueillir !