Notre histoire

À la fin de Première Guerre mondiale, le Canada comptait 15 groupes de vétérans et un certain nombre d’associations régimentaires qui représentaient les anciens militaires. Malgré leur objectif...

À la fin de Première Guerre mondiale, le Canada comptait 15 groupes de vétérans et un certain nombre d’associations régimentaires qui représentaient les anciens militaires. Malgré leur objectif commun –venir en aide aux anciens militaires dans le besoin – leurs efforts étaient morcelés et sans succès. En 1925, un appel à l’unité devait mener à la formation de l’Alliance des anciens combattants du Dominion qui fut officiellement créée en novembre de la même année à Winnipeg (Man.), sous l’appellation de Légion canadienne de la Ligue des services de l’Empire britannique (« British Empire Services League » (BESL)). Elle est par la suite constituée en personne morale par une loi spéciale du gouvernement, et voit sa Charte émise en juillet 1926.

À ses débuts, les principaux objectifs de la Légion étaient d’être le porte-parole officiel des anciens combattants et de conseiller le gouvernement sur toute question touchant les anciens combattants. La Seconde Guerre mondiale dût apporter un afflux de nouvelles demandes, suite à quoi la Légion dût redoubler d’efforts pour venir en aide aux vétérans et aux militaires de retour de la guerre, et sans oublier ceux et celles qui servaient toujours encore outre-mer.

À ce jour, et malgré les nombreux changements au fil des années, y compris l’adoption de notre nom actuel, la Légion royale canadienne n’a jamais failli dans ses efforts pour améliorer le sort des anciens combattants et de leurs familles. Cela a été, depuis les tout débuts, notre objectif principal, et c’est ce pour quoi chaque jour nous continuons de travailler.