Médailles TF_2017_41 Years_Brandon 2017

Le design de l’ensemble de médailles pour les Nationaux d’athlétisme pour jeunes de la Légion met en valeur le monument situé sur la crête de Vimy, un mémorial aux soldats canadiens de la Grande Guerre.

2017 marque le centenaire de la bataille de la crête de Vimy.

TF_VimyMedalÀ 5 heures 30, le lundi de Pâques du 9 avril 1917, le barrage rampant de l’artillerie se mit résolument en marche vers les Allemands. Derrière ce barrage, 20 000 soldats des premières vagues d’attaque des quatre divisions canadiennes foncèrent, les bataillons donnant l’assaut côte à côte alors qu’un grand vent du nord-ouest balayait la campagne de neige et de verglas.

La crête de Vimy fut le seul succès d’importance remporté par l’offensive alliée au printemps de 1917. Le fait que les Canadiens réussirent à capturer Vimy fut attribuable à une planification méticuleuse et avisée, ainsi qu’à une préparation rigoureuse destinée à minimiser les pertes. Mais ce furent le courage et le sens du devoir extraordinaires des officiers et des soldats canadiens au combat qui furent les éléments décisifs. Alors que quatre d’entre eux se voyaient octroyer la Croix de Victoria pour le courage dont ils firent preuve lors de la bataille, un seul a survécu à la guerre.

Vimy fut l’un des combats le plus complet et le plus décisif de la Grande Guerre et la plus grande victoire alliée de l’époque. Même si la victoire à Vimy fut rapide, elle fut néanmoins coûteuse. Il y eut 10 602 pertes canadiennes, dont 3 598 morts. Au pays, la victoire remportée à Vimy par des troupes de tous les coins du pays aida à susciter chez nombre de Canadiens un sentiment de fierté nationale à l’égard du courage des citoyens-soldats du Canada et à créer un véritable sentiment d’appartenance nationale.

Le brigadier-général Alexander Ross avait commandé le 28e (North West) Bataillon d’infanterie canadienne à Vimy. Plus tard, à titre de président de la Légion royale canadienne, il proposa la tenue du premier pèlerinage d’anciens combattants après la guerre au nouveau Monument commémoratif du Canada à Vimy en 1936. À cette occasion, il dit :

« C’était tout le Canada de l’Atlantique au Pacifique qui passait. J’ai pensé alors... que pendant ces quelques minutes, j’assistais à la naissance d’un pays ».